Diagnostics immobiliers CHANTILLY

Amiante, Plomb, DPE, Gaz, Electricité, ERNT, ...

DPE – Diagnostic de Performance Energétique


Les fortes émissions de gaz à effets de serre dans l’atmosphère sont responsables d’une hausse significative de la température moyenne de notre planète. Il faut donc les réduire dès maintenant et sur le long terme afin de limiter les changements climatiques qui peuvent en découler. Le parc immobilier, tous secteurs confondus représente 45% des consommations d’énergie finale, soit environ 2 tonnes de CO2 par habitant et par an. L’évolution des consommations totales du secteur depuis 1990 est en hausse légère malgré les dispositions prises depuis les années 70, pour limiter les consommations des bâtiments neufs (réglementations thermiques), Les progrès ont été très lents, notamment pour diminuer les consommations de l' existant.
 Le concept de Diagnostic de Performance Energétique (DPE) pour les bâtiments provient d'une  directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments, qui demande aux États membres de renforcer la réglementation des bâtiments neufs, de mettre en place des réglementations lors des rénovations, d’instaurer l’inspection des chaudières et des systèmes de climatisation et de rendre obligatoire l’établissement d’un certificat de performance énergétique (appelé ultérieurement par la France, diagnostic) à la vente, à la location et à la construction.
Le Diagnostic de Performance Energétique a pour objectif :
  • D’informer le futur locataire ou acquéreur sur la consommation énergétique du logement et son coût soit par une méthode standardisée imposé par arrêté ministériel, soit par la moyenne des relevés des consommations sur 3 ans(prix moyen du kWh).
  • De sensibiliser le locataire ou l'acquéreur aux conséquences de sa consommation en énergie estimée en kWh/m²/an  et de ses émissions de CO2 en kg/m²/an.
  • De donner au propriétaire ou acquéreur des conseils pour maîtriser sa consommation sous forme de recommandations sur les travaux permettant de la réduire.

Le diagnostic :

Il consiste à collecter des informations sur les matériaux composant le logement (sol, mur, plafond, portes, fenêtres, …), son environnement (mitoyenneté, altitude, exposition, …),  l'isolation, les systèmes de chauffage, eau chaude, refroidissement et ventilation,  les types d'énergie utilisées,.
Il convient également de prendre en compte l'année de construction et la région puis de réaliser les mesures surfaciques des planchers, murs, portes et fenêtres.
L'ensemble de ces données est ensuite soumis à un logiciel agréé par l'état contenant un certain nombre de constante et variables qui détermine une consommation conventionnelle.
IL en ressort un coût de chauffage, eau chaude et refroidissement exprimé en euro TTC, une consommation théorique en kWh/m²/an représentée par une étiquette énergie et des émissions de CO2 relatives aux énergies utilisées.
Dans certains cas (chauffage collectif sans comptage individuel, tertiaire, locaux publics), le DPE est réalisé sur la base de la moyenne des consommations réelles des 3 dernières années.

Le DPE doit être produit à la vente ou à la signature d'un nouveau bail pour tous les locaux chauffés mis à part quelques exceptions (lieux de culte, monuments historiques, SHOB<50 m²…).

Validité :

Le Diagnostic de Performance énergétique est valable 10 ans, toutefois, il est recommandé d'en faire établir un nouveau en cas de travaux ou d'équipement ayant eu pour conséquence l'amélioration des critères de performance.

A noter : Le DPE volontaire (hors obligations légales) bénéficie en 2009 d'un crédit d'impôt de 50%.






Dernière modification le 19/03/2010